entretien des couches lavables / zéro déchet

Pour un bon entretien des couches lavables

Comme vous le savez, on est passé aux couches lavables depuis 2015, peu de temps avant la naissance de Mahélou. Mais voilà, il y a des précautions à prendre pour l’entretien des couches lavables, des gestes à faire pour que vos couches restent les plus absorbantes possibles et pour augmenter leur durée de vie.

Rassurez vous, il n’y a rien de bien compliqué, et pas de quoi enrayer  les nombreuses qualités et avantages des couches lavables.

Alors après ces “quelques années d’expérience”, voici comment entretenir vos couches lavables et comment nous procédons :

 

1) Faire un trempage avant la 1ère utilisation :

Lorsque vous recevrez vos couches lavables, il est nécessaire de les faire tremper dans leur intégralité (couche, inserts, …) dans de l’eau froide pendant minimum  8 heures. Pourquoi ? et bien cela va permettre aux fibres de gonfler et de les rendre absorbantes, c’est un peu comme si vous appuyez sur le bouton ON 😉 Il est ensuite préférable de les laver au moins 2 fois en cycle normal (à 40 degrés) avant de les utiliser pour la première fois et être sûre de ne pas avoir de fuites et une mauvaise impression à la première utilisation

 

2) Utiliser un voile de protection (ou papier de protection) :

Cette protection, elle va vous être d’un grand secours parfois 😉 Il s’agit d’une feuille toute fine,  de forme rectangulaire, que vous posez à l’intérieur de la couche.  Elle va recueillir les selles de bébé (odorantes, multicolores et parfois gluantes 😉 ) , et protéger votre couche des éventuelles crèmes (voir plus bas). Si la protection est en papier, vous n’aurez plus qu’à le jeter aux toilettes . Ici nous utilisons des voiles de coton, que nous achetons en rouleaux, et ils ont le gros avantage d’être lavable en machine et donc réutilisables plusieurs fois (si ils se déchirent, c’est fini, vous pouvez les jeter)

 

3) Attention avec les crèmes pour le change et le liniment

Parce qu’elles sentent bon et protègent les fesses de nos bout’choux, on a souvent tendance à utiliser (inutilement) des crèmes ou du liniment, qui malheureusement sont gras et encrassent les couches lavables en s’incrustant dans les fibres et en les rendant imperméables. Mais pas de panique, j’utilise moi-même du liniment pour bébé, il faut juste prendre des précautions. Comment ? En utilisant la crème ou liniment avec parcimonie, sans laisser de couche trop épaisse sur les fesses de bébé, mais surtout en utilisant une protection comme expliqué au dessus. Et il vous suffira soit de jeter le papier de protection, soit de laver le voile avec votre linge classique.  Donc vous l’aurez compris, quand vous lavez les couches lavables, vous ne lavez qu’elles et n’ajoutez ni les voiles de protection, ni même les lingettes lavables.

 

4) Bien stocker les couches sales :

C’est souvent la question épineuse, on en fait quoi de la couche sale ? Et bien très simplement, vous la stocker dans un bac (fermé de préférence), avec une lingette au fond imbibée de quelques gouttes d’HE désinfectante et désodorisante (comme le tea tree, la lavande, ….) et rien d’autre !!!  Inutile d’y mettre de l’eau, l’urine a des vertus anti-moisissures (oui je sais vous trouvez ca ragoutant mais pourtant …)  et laisser macérer les couches dans de l’eau ferait plus de dégâts qu’autre chose. Par contre , si vos couches contiennent des selles, vous devez évidemment les rincer. Personnellement je rince presque systématiquement toutes les couches, bébé faisant d’énormes pipis, mais ce n’est pas vraiment nécessaire, c’est surtout psychologique 😉 

 

5) Le lavage classique en machine :

La toute première chose à faire lorsque l’on investit dans des CL, c’est de se renseigner aussi sur la lessive. En effet , il faut absolument utiliser une lessive adaptée aux couches lavables, que vous pouvez fabriquer maison (comme je le fais ici ) ou acheter dans le commerce. Mais attention, cette lessive ne doit pas contenir de glycérine ajoutée.

En cas de tâches trop tenaces , vous pouvez frotter votre couche avec un peu de savon de marseille ou éventuellement ajouter 1 cuillère à soupe de percarbonate de sodium (détachant, désodorisant et blanchissant) dans le tambour de votre machine. Personnellement , comme je rince les couches avant lavage, il est rare que je doive utiliser du “détachant”.

Vous pouvez, soit laver toutes vos couches avec le reste de votre linge (en faisant un rinçage/pré-lavage préalable des couches) ,soit faire une tournée uniquement de couches comme je le fais ici, si vous en avez beaucoup.

Pour éviter d’accrocher les couches entre elles ou d’abîmer le reste de votre linge, n’oubliez pas de rabattre les scratchs de vos couches sur eux-mêmes. Cela parait bête dit comme ça, mais les quelques fois où vous oublierez de le faire (oui oui croyez moi ça vous arrivera 😉  ) et bien vous pesterez et comprendrez votre douleur 😉

Coté machine, lavez vos couches lavables à minimum 40° et en cycle normal (à une température plus faible et en cycle court, elles ne seraient pas assez bien lavées).

N’ajoutez ni adoucissant (notamment pas de vinaigre qui abîmera les élastiques des couches, ou autres produits qui encrassent les couches), ni détachant classique (du savon écologique, c’est bon 😉

 

6) Faire un décrassage de temps en temps (nettoyage en profondeur)

Malgré toutes les précautions citées plus haut, vous n’êtes pas à l’abri des microbes et/ou que vos couches s’encrassent (et commencent à fuire). Il est donc recommandé de les décrasser de temps en temps, en les lavant simplement à 60° sans lessive, après un premier lavage classique comme expliqué plus haut.

Personnellement, je le fais systématiquement 1 fois par mois pour désinfecter et/ou décrasser les couches lavables, mais libre à vous de le faire plus ou moins souvent. 

 

7) Bien sécher les couches

Je sais que l’on a pas tous la chance de vivre au soleil et que le sèche linge est parfait pour remédier aux jours de pluie ou au manque de place. Néanmoins, attention, le sèche linge, au delà de la quantité hallucinante d’électricité qu’il consomme, a tendance à abîmer les fibres des couches et les élastiques, et donc à réduire considérablement la durée de vie des couches lavables. Rien ne vaut donc un séchage naturel sur une étente à linge, et mieux encore au soleil. Car oui le soleil blanchit naturellement, vos inserts seront éclatants de blancheur 😉

 

Voilà vous avez maintenant plein d’astuces pour un bon entretien des couches lavables.

Et donc pour résumé, voilà comment on procède ici dans notre famille depuis plusieurs années :

  • on utilise des voiles de protection
  • on rince les couches avant de les stocker à sec dans un récipient ouvert
  • on lave les couches tous les 3 jours (en faisant une tournée spéciale couches)
  • on utilise notre propre lessive
  • on lave les couches à 40° en cycle normal
  • on utilise du “détachant” qu’en cas de nécessité
  • on fait un décrassage 1 fois par mois
  • on sèche les couches à l’air libre, majoritairement dehors au soleil

Et ça marche 😉

*#*#*#*#*#*#*#*#*#*
Pensez à commenter cet article
à Bientôt
Ophélie de la Beaufour Family
**********

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Contenu protégé!!
%d blogueurs aiment cette page :